Pour une meilleure expérience utilisateur, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.
X

Recherche

Connexion
Contact
Recherche
Ouvrir le menu Fermer le menu
Menu

La seule mutuelle 100% dédiée à l'économie sociale et solidaire

Recherche
Connexion
Contact
Accueil > Actualités Chorum > Mutuelle santé obligatoire au 1er janvier 2016 : CHORUM recommandée dans les branches de l’ESS

Mutuelle santé obligatoire au 1er janvier 2016 : CHORUM recommandée dans les branches de l’ESS

05/11/2015

 

1er acteur de prévoyance des associations, la mutuelle CHORUM vient d’être recommandée dans de nombreuses conventions collectives de l’économie sociale et solidaire : CCN 66, CCN 51 (référencement), CCN des ateliers et chantiers d’insertion, CCN des foyers et services de jeunes travailleurs (FSJT), CCN Familles Rurales, CCN de l’animation, CCN de la branche de l’aide à domicile, CCN Alisfa (crèches et centres sociaux), CCN des régies de quartier, CCN du tourisme social et familial, CCN 65, CCN des Pact-Arim, CCN des centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS).

 

Cette offre santé est portée avec Mutex-l’alliance mutualiste, 1er acteur santé de France, qui regroupe 6 mutuelles (Harmonie Mutuelle, EOVI , APREVA, ADREA, OCIANE, CHORUM). Grâce à cette collaboration, les salariés des associations bénéficieront d’un accès aux 2500 centres de santé et au 1er réseau de tiers payant. Au total, ce sont plus de 1 105 538 salariés d’associations qui pourront bénéficier de l’offre CHORUM, et d’un interlocuteur unique, formé aux spécificités associatives, en santé et prévoyance. Les accords de branche permettent de bénéficier de garanties en phase avec les besoins des professionnels et de tarifs négociés et mutualisées au niveau national. A défaut, CHORUM propose également une offre santé hors CCN.

 

Quelques infos clefs

165 000 associations employeurs, qui emploient environ 1,8 millions de salariés

Une complémentaire santé rendue obligatoire dans les associations à partir du 1er janvier 2016 par la Loi de sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013

A défaut d’accords de branche, l’association doit respecter un panier de soins minimum défini par décret

L’employeur doit prendre à sa charge au moins 50% de la cotisation

 


Contactez votre délégation commerciale