Pour une meilleure expérience utilisateur, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.
X
Connexion
Contact
Recherche
Ouvrir le menu Fermer le menu
Menu

Les experts 100% économie sociale et solidaire (ESS)

Recherche
Connexion
Contact

2020

Note moyenne attribuée à la QVT :

2014 7,4
2017 7,2
2020
7
Dirigeant.e.s

Les grands enseignements dirigeant.e.s (Bénévoles et salarié.e.s)

1

Note QVT en fonction de la structure

Retrouvez ici la note moyenne que les dirigeants attribuent à leur qualité de vie au travail selon le type de structure dans laquelle ils exercent.

Pour visulaliser les résultats, cliquez sur les boutons ci-dessous.

2017 : 6,7

7,2

2014 : 6,7
2017 : 7,8

7,7

2014 : 7,4
2017 : 7,2

7
ville

2014 : 7,3
2017 : 7,1

7,8

2014 : 6,7
2017 : 7,8

7,4
ville 2 arbre

2

Des dirigeants conscients de leur utilité mais inquiets pour l’avenir

Des dirigeants qui affirment de plus en plus se sentir utiles mais de moins en moins confiants dans leur avenir professionnel.

96%

se sentent utiles au public ou aux bénéficiaires.

2017 : 93 % / 2014 : 92%

78%

sont confiants dans leur avenir professionnel au sein de leur structure

2017 : 84 % / 2014 : 82%

3

Un sentiment de dégradation de la QVT un peu plus prononcé

Les dirigeants sont toujours partagés entre stabilité et dégradation de leur QVT. Toutefois, depuis 2014, la proportion de dirigeants penchant pour un sentiment de dégradation augmente sensiblement.

37%

des dirigeants estiment que leur QVT s’est dégradée au cours des dernières années.

2017 : 34 % / 2014 : 32%

Les raisons de cette dégradation :

56%

Relations avec les pouvoirs publics, les financeurs :

2017 : 48%

53%

Evolution des moyens humains et financiers :

2017 : 42%

4

Fléchissement de l’autonomie des dirigeants et de la satisfaction sur les moyens

Logiquement les dirigeants disposent d’une forte autonomie décisionnelle. Toutefois, celle-ci connait une érosion progressive depuis 2014. Le regard posé sur les moyens matériels à disposition est de plus en plus critique.

70%

ont les moyens matériels de réaliser un travail de qualité

2017 : 72 %
2014 : 81 %

93%

ont un travail qui permet de prendre des décisions, des initiatives

2017 : 96 % / 2014 : 98 %

5

Des dirigeants moins éclairés sur les changements que par le passé

Les dirigeants mesurent l’impact positif des changements sur leur travail. Pour autant, ils perçoivent, eux aussi, un déficit d’informations sur ces transformations.

62%

estiment que les changements ont eu un impact positif sur le travail

60%

estiment avoir reçu des informations claires et suffisantes sur les raisons du changement

2017 : 80%

ampoule
57%

estiment avoir reçu des informations claires et suffisantes sur la mise en œuvre du changement

2017 : 77%

6

Moins de pression mais plus d’indications contradictoires

Les indications contradictoires progressent aussi chez les dirigeants. Pression temporelle- bien qu’en diminution- et surcharge de travail marquent le quotidien des dirigeants.

54%

estiment effectuer une quantité de travail excessive

2017 : 53 % 2014 : 59 %

54%

se sentent sous pression

2017 : 65 % 2014 : 73 %

Oui

Non

22%

reçoivent des indications contradictoires

2017 : 15% 2014 : 16%

7

Une hyper connexion pouvant impacter les équilibres de vie

Homme avec masque de plongé

Le taux de connexion a un équipement numérique hors temps de travail reste stable mais peut impacter l’équilibre vie pro-vie perso qui s’avère un peu plus difficile à atteindre en 2020

Ordinateur
62%

trouvent un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle

2017 : 64% 2014 : 64%

77%

se connectent souvent à leur ordinateur / Smartphone / tablette pour des raisons professionnelles, en dehors de leur temps de travail.

2017 : 77%

8

Relations avec les personnes accompagnées

92% Trophé

92%se sentent respecté.e.s et reconnu.e.s par les bénéficiaires, le public, les adhérents, les clients

2017 : 95% 2014 : 94%

Le sentiment d’être respecté.e.s et reconnu.e.s par les publics accompagnés reste largement majoritaire mais s’effrite quelque peu. La peur de l’agression physique s’accroit pour les dirigeant.e.s.

21%

ont peur d’être agressé.e.s physiquement dans l’exercice de leur métier

2017 : 14 % 2014 : 17 %

9

Efforts physiques et atteintes à la santé en hausse

Même constat que chez les salariés, le travail nécessite davantage d’efforts physiques et les manifestations de douleurs articulaires, de gênes liées aux manutentions progressent significativement par rapport à 2013.

29%

des dirigeant.e.s font un effort physique pour aider des personnes dépendantes, des enfants ou porter du matériel et du mobilier

2017 : 26% 2014 : 26%

Femme mal de dos
23%

ressentent des douleurs articulaires, une gêne dans le travail

2017 : 18% / 2014 : 16%


Pour agir

Découvrez des exemples de piste d’actions à mettre en place ainsi que les outils et services développés par nos experts prévention et santé au travail

En savoir +

Poignée de main
Salarié.e.s

Poursuivez votre lecture...

Les grands enseignements salarié.e.s (cadres et non-cadres)